Offre de stage au Syndicat Mixte du bassin de la Sélune à partir de mars/avril 2013

Titre du stage : Mise en place d’un observatoire paysager dans le cadre de l’effacement des barrages hydroélectriques de la vallée de la Sélune

Direction du stage : Aurélie JOUE (directrice), Syndicat mixte du bassin de la Sélune ; Marie-Anne GERMAINE (Maitre de Conférences en Géographie, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, UMR LAVUE 7218 CNRS)

Pour accéder à la fiche du stage : 2013_STAGE Sélune

 

Contexte.

Dans le cadre des objectifs d’atteinte du bon état écologique des masses d’eau fixés par la DCE, l’Etat a annoncé en Novembre 2009 l’arasement des barrages hydroélectriques de Vezins et de la Roche qui Boit. Les hauteurs respectives (36 et 16 m) de ces ouvrages situés sur la partie aval de la Sélune (Manche) confèrent un caractère inédit à l’échelle européenne à cette opération de démantèlement. Outre la restauration écologique du cours d’eau, le Ministère a souhaité que cette opération soit exemplaire et « constitue un véritable plan de mise en valeur de la vallée » visant « l’excellence environnementale tout en intégrant les facteurs de développement locaux ». Cette opération va profondément transformer le paysage de la vallée mais aussi les pratiques des riverains et usagers. Encore insuffisamment prises en compte dans les projets de restauration écologique, ces dimensions paysagère et socio-économique jouent un rôle fort dans l’appropriation du projet d’effacement des barrages à l’échelle locale. Par ailleurs, dans le cadre d’une évaluation globale des programmes de restauration écologique, il semble opportun de mettre en place un suivi spécifique permettant d’évaluer en aval la réussite du projet sur le plan paysager et socio-économique. Ce stage se déroulera dans la phase avant commencement des travaux (vidange prévue en 2014) : il sera l’occasion de mettre en place des outils participatifs permettant d’impliquer la population locale (habitants, usagers, scolaires, …).

 Objectifs de la mission

 L’objectif du stage est de mettre en place un protocole de suivi des transformations qui affecteront la vallée suite aux travaux de restauration aussi bien sur le plan paysager que des pratiques spatiales (usages, fréquentation). Le début de la vidange étant programmé pour 2014, il s’agit de profiter de la période avant travaux pour dresser un état des paysages et des pratiques en cours dans la vallée avant suppression des barrages et mettre en place une méthode reproductible pour suivre les changements.

  1. Il s’agit donc dans un premier temps de dresser un état actuel des paysages de la vallée et en particulier du tronçon en gorges qui sera le plus directement affecté par l’opération de restauration. Pour cela, on s’appuiera sur la méthode des observatoires photographiques de paysage qui consiste à collecter des clichés le long d’un itinéraire photographique précis qui pourront être reconduits selon des intervalles de temps variables (saison, année).
  2. En parallèle, des enquêtes seront menées auprès de certaines catégories d’usagers dont les activités sont menacées par la disparition des lacs : les pêcheurs (carpistes en particulier) et les propriétaires de cabanes/résidences sur les rives des lacs de Vezins et de la Roche qui Boit. Il s’agit de mieux cerner les attentes de ces acteurs.

Enfin, cette mission comportera un volet consacré à la mise en place d’une démarche participative visant à impliquer les populations locales dans le projet de restauration et de revalorisation de la vallée de la Sélune. En lien avec l’élaboration de l’observatoire photographique, un concours photo accompagné d’un court questionnaire sera adressé aux habitants de la vallée. D’autres outils et méthodes pourront être mobilisés pour alimenter l’observatoire photographique (collecte de clichés anciens privés, …) et sensibiliser les riverains de la Sélune (concours de dessins auprès des écoles, expositions des données collectées, …).

 Contexte institutionnel du stage

Cette offre de stage s’inscrit dans le cadre du projet de recherche REPPAVAL«Représentations de la nature et des paysages dans les petites vallées de l’ouest de la France face aux projets de restauration écologique » (Resp. R. Barraud, Univ. Poitiers et M.-A. Germaine, Univ. Nanterre) qui fait l’objet d’un financement ANR. Inscrit dans le cadre de l’évolution récente du contexte réglementaire (DCE, LEMA, …), ce projet a pour objet l’analyse des enjeux socio-spatiaux liés à la mise en œuvre des politiques publiques de restauration écologique des cours d’eau. Il doit contribuer à proposer des diagnostics complémentaires aux approches environnementales permettant de réintégrer les dimensions sociale et temporelle dans les projets de gestion. Ce programme associe des chercheurs (géographes surtout mais aussi une paysagiste et un historien des sciences) de l’Ouest de la France (Poitiers, Caen, Angers, Rennes et Nanterre). L’étudiant stagiaire sera intégré à cette équipe et participera aux différentes réunions et séminaires de travail programmés.

 Profil recherchÉ

Niveau requis Master 2 (ou 1)

Formation/Compétences en géographie et SIG.

– Goût du terrain

– Intérêt pour les milieux humides et la gestion de l’environnement

– Compétences en techniques d’enquête

– Maîtrise de l’outil SIG

– Capacité de synthèse

– Intérêt pour l’outil photographique

– Permis B et véhicule personnel obligatoires

 Conditions matérielles du stage

 – Le stage couvre une durée de 5 à 6 mois (à partir de mars/avril 2013).

– L’étudiant sera accueilli dans les locaux du syndicat mixte du bassin de la Sélune à Saint-James (Manche) où il bénéficiera de tous les équipements nécessaires à la réalisation de son travail de recherche (bureau, logiciels…).

– Il sera appuyé dans ses travaux par les enseignants chercheurs du programme REPPAVAL (http://reppaval.hypotheses.org/) en particulier l’équipe de l’Université Caen Basse-Normandie.

– Il touchera une indemnité de stage correspondant aux grilles officielles en vigueurs.

– Les frais de missions seront pris en charge.

 

Candidature

 Envoyer une lettre de motivation et un CV à marie-anne.germaine@u-paris10.fr

Le recrutement du stagiaire se fera suite à un entretien.


Une réflexion sur « Offre de stage au Syndicat Mixte du bassin de la Sélune à partir de mars/avril 2013 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.