Caroline LE CALVEZ

Nom
Caroline Le Calvez

Contact
caroline.lecalvez@uhb.fr

Rattachement institutionnel

Doctorante à l’Université Européenne de Bretagne

Laboratoire ESO UMR 6590 CNRS

Thèse en cours à l’Université Européenne de Bretagne (UMR ESO 6590 CNRS) : Les usagers de l’eau face aux projets de renaturation des vallées. Perceptions des aménagements de petits cours d’eau de l’Ouest de la France (dir. E. Hellier).

Le projet vise à étudier l’évolution des enjeux socio-territoriaux en lien avec les nouveaux paradigmes de gestion écologique et paysagère des cours d’eau et plus largement des vallées en Bretagne. En effet, dans le contexte actuel d’évolution de l’encadrement réglementaire (DCE, Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques, Grenelle de l’Environnement) concernant la préservation de la biodiversité et le respect du fonctionnement écologique des milieux aquatiques, des projets de renaturation des vallées se multiplient et se traduisent notamment par des opérations de « dés-aménagements » d’ouvrages transversaux, considérés comme des obstacles à la continuité et à la qualité écologique des eaux. Face à ces opérations, se posent les questions de recomposition et d’évolution des usages de l’eau au sein des territoires concernés et de l’impact sur les jeux d’acteurs. Le projet met l’accent sur les usages et pratiques ordinaires des cours d’eau face à ce renouvellement spatial et paysager qu’est la renaturation, il s’agit également de mettre en avant les jeux d’acteurs qui opèrent aux différentes échelles de décision. Une analyse multiscalaire permettra de connaître les enjeux bretons dans ce contexte réglementaire et d’identifier les spécificités régionales dans la mise en place des opérations de renaturation, pour ensuite mener à une échelle plus fine des études de cas afin de comprendre la diversité des politiques publiques dans la mise en place des opérations de renaturation selon les territoires. Pour mener à bien ce projet, la méthodologie associe études documentaires et travaux d’enquêtes. Un premier matériau est à constituer autour des documents institutionnels recueillis auprès des structures gestionnaires de bassin à différentes échelles. Le sujet portant une dimension diachronique, un autre volet consiste en la collecte de documents d’archives et de corpus iconographiques sur les usages et représentations des aménagements des vallées. Des enquêtes sociologiques seront menées dans un troisième temps auprès des usagers et acteurs de la renaturation.

Thèse débutée à l’automne 2012.

Mots clés

Renaturation, usagers, perceptions, vallées bretonnes, qualité des eaux

Représentations des paysages et de la nature dans les petites vallées de l'Ouest de la France face aux projets de restauration écologique