Nature et renaturation : premières explorations d’une équipe de recherche du Laboratoire de l’art & de l’eau (ésam Caen/Cherbourg)

Du mardi 10 au vendredi 13 juin 2014, une équipe de recherche de l’école supérieure d’arts & médias (ésam Caen/Cherbourg), du Laboratoire de l’art & de l’eau, a entamé sa recherche sur les barrages et seuils situés dans la Vallée de l’Orne (Clécy, Saint Rémy, Thury-Harcourt). Cette équipe était composée de deux chercheurs de l’école d’art (Camille Prunet, historienne de l’art, Thierry Weyd, artiste, éditeur) et de deux chercheuses invitées (Agnès Villette, photographe et journaliste, Jana Winderen, artiste). Ces journées ont été consacrées à la découverte physique, architecturale, et historique des sites (quinze seuils et barrages). A cela se sont ajoutées des rencontres et interviews de personnes concernées par le projet ou qui travaillent dessus. Ces témoignages ont permis d’observer la variété, la complexité et la densité des enjeux de ce chantier national. En plus de ce travail d’entretiens, chacun a enregistré, photographié, filmé et noté. Les éléments collectés nourriront la recherche.

Cette semaine de recherche s’est conclue par un concert de Jana WINDEREN et de Thomas KÖNER, le samedi 14 juin dans le cloître du musée d’art, d’histoire et d’archéologie d’Evreux. Cette soirée était organisée par L’ATELIERS, dans le cadre de son festival annuel de musique contemporaine. En amont de cette soirée était organisée à la médiathèque d’Evreux une rencontre publique à propos du « field-recording » et des relations entre création sonore et recherches scientifiques dans le paysage. Les participants à cette conférence étaient Denis BOYER (rédacteur en chef de la revue musicale Fear-Drop), Mike HARDING (directeur du label musical britannique TOUCH, producteur de Jana Winderen) et Thierry WEYD (en tant que chercheur du Laboratoire de l’art & de l’eau pour présenter ce projet).

D’autres visites sur les sites sont prévues puisque le projet « Nature et renaturation : aperçu sensible d’une histoire des cours d’eau en mutation » court jusqu’à la fin de l’année 2016.
Une première restitution des recherches est envisagée au début de l’année 2015.

Cet projet de recherche est financé par l’Ambassade de Norvège, le projet ANR JC REPPAVAL, et l’ésam Caen / Cherbourg. Il a été initié par la rencontre avec les chercheurs de l’ANR JC Reppaval.

Photo Jana Winderen, "a backswimmer in Göta kanal", Sweden, 2011
Photo Jana Winderen, « a backswimmer in Göta kanal », Sweden, 2011